Bonjour visiteur, vous pouvez vous connecter ou vous enregistrer

Mon Panier
Aucun article dans le panier
 

Recherche

Entrez un mot-clé


 

La dernière critique



Recueil d'une belle communion avec la nature, écriture cristalline comme la première aube de l'humanité, « Je vous écris de mes lointains » de Jean-Pierre Boulic nous emmène dans un superbe voyage de la Parole, par le biais d'une prose admirable.
De ces aubes écrites surgissent des visages (Jean Vuaillat, René-Guy Cadou, Gilles Baudry...) avant que la Vie ne s'invente en petites touches minimalistes : un vieux port, les docks, la rue...
Magnifique !
Nathalie Lescop-Boeswillwald
Voisinage du vent
Argenté Patrick

La poésie ne naît ni ne vit sur des cimes éthérées où elle se nourrirait de songeries. Elle est dans la réalité dont elle est partie prenante. Celle de Patrick Argenté en tout cas. Elle ne décrit pas, mais révèle et transfigure ce qui appartient à une vie: les voisins, les enfants, les aninmaux rencontrés, les morts, les arbres et l'amour, le vent. Elle est dans notre voisinage. Le monde que Patrick Argenté nous donne à voir et à entendre pourrait être celui de chacun, monde de soleil découvert et de pluie, monde de douceur et d'âpreté, de silex et de sang, et qui parfois s'achève dans le hurlement des chevaux et des filles. Monde fragile certainement parce que vivant et mortel, dans le trop proche Voisinage du vent.


Format: 12x17
Nombre de pages: 96 pages
ISBN: 978-2-84418-072-8

 

Année de parution : 2005

13.00 EUR
disponibilité : Sous 10 jours
Faites votre choix :
Quantité :
Ajouter au panier
MIGRATEURS

Tu n'es pas née d'hier

demain reste à prouver

ce voyage ne s'entend que du soir au matin

mystérieux sont les fleuves et les algues marines

 

Long courrier ce grand vol d'oiseaux sous ta peau

des aurores boréales au passage des corbeaux

canards lourds mésanges tristes

les ibis paraît-il regardent le temps dans l'eau


Aimes-tu les migrations chaudes de ton sang

le fleuve de tes mains


Mystérieux ton passage dans les boucles de l'air

te voici ce matin suspendue

Mystérieux ton rire

Une crevette fait son nid dans mes yeux.


POULETS

Je charroie des pierres et des genoux

des épaules des os

des hoquets

et quelques courroies


Je tangue et traverse

je verse mes chargements mes miettes

mes mousses

et mes bocaux de gélatine

 

Je suis bien équipé

j'ai mes trousses mes seringues

des taille-crayons à travers lesquels on voit des petits

bouts du monde

et des poulets rôtis de dînette chauds servis

Avis des internautes
Soyez le premier à donner votre avis sur ce produit

Donnez votre avis sur ce produit
Nom*
Email
Titre*
Votre vote: Votre note
Votre message*
Envoyer mon commentaire
Articles conseillés
  • Jours lâchent leurs porcelaines (Les)
    13.00 EUR
Produits similaires
  • Jours lâchent leurs porcelaines (Les)
    13.00 EUR
  • Donne-moi de l'eau pure
    13.00 EUR
  • Roman de Tristan (Le)
    14.00 EUR
  • Janvier
    10.00 EUR
  • Haikus le long des chemins
    12.00 EUR
  • En marchant vers la haute mer
    14.00 EUR
  •  
  • Patiente variation
    13.00 EUR
  • Intérieur des terres (L')
    13.00 EUR
  • Manière d'extase (Une)
    13.00 EUR
  • Passage intérieur (Le)
    13.00 EUR